L’ABVP réévalue les populations de moules d’eau douce du bassin versant de Petitcodiac depuis 2018, à l’aide d’une approche de relevé semi-qualitative, dans les 66 sites qui ont été étudiés entre 1997 et 2000 par le MPO. Les moules d’eau douce jouent un rôle important dans nos écosystèmes fluviaux, car elles contribuent à améliorer la qualité de l’eau en la filtrant et elles fournissent également de la nourriture à la faune du Nouveau-Brunswick, comme les ratons laveurs et les rats musqués.

This image has an empty alt attribute; its file name is DSCN0766.jpg
L’image d’un alasmidonte renflée et d’un mulette perlière de l’est

En 2020, 8 sites ont été étudiés, ce qui a donné au bassin versant 6 espèces différentes trouvées au total; et parmi lesquels l’alasmidonte renflée (Alamisdonta varicosa), une espèce préoccupante, a été découvert en grand nombre dans différentes parties des rivières.

This image has an empty alt attribute; its file name is 119004017_619948968711830_5214014397634846992_n.jpg
L’ABVP a organisé une journée de la science citoyenne avec des bénévoles pour aider à l’échantillonnage d’ADN de l’alasmidonte renflée et à suivi des moules.

Également dans le cadre du projet sur les espèces en péril, des améliorations de l’habitat ont également été mises en œuvre avec les propriétaires de rivières situées à deux rivières : Little River et North River. Cette revégétalisation de la zone riveraine vise à aider à stabiliser les berges et à améliorer la qualité de l’eau.

This image has an empty alt attribute; its file name is Slide1-768x1024.jpg